Loading...

Les Millenials ou encore la Génération Y représentera 76% des salariés d’ici 2025. Un chiffre qui illustre l’importance de mieux connaître cette population ainsi que ses attentes vis-à-vis de l’entreprise.

Connaissez-vous vraiment les Millenials ?

Millenials : Qui sont-ils - Les Nouveaux Bosseurs

Sur le plan sociologique, il s’agit d’un groupe de personnes occidentales nées entre 1980 et 2000

Dans le contexte professionnel, puisqu’ici c’est ce qui nous intéresse, les Millenials n’ont pas une vision à long terme mais pensent plutôt à leur épanouissement immédiat. Moins craintifs face aux risques, ils sont plus enclins à entreprendre. D’après une étude réalisée par l’institut YouGove pour la société Monster, 46% déclarent vouloir travailler en indépendant ou créer leur propre entreprise. 

Concernant leur capacité à évoluer en entreprise, on constate que 47% ont changé de poste ainsi que d’employeur dans une période de 3 à 5 ans au sein de l’entreprise. Ce désir d’être mobile s’explique notamment par leur recherche constante d’un meilleur équilibre de vie. 

Grâce à cette même mobilité, ils ont cet atout de développer une grande adaptabilité et ouverture d’esprit les rendant davantage polyvalents que la génération précédente. 

Quels attentes des Millenials en entreprise et comment les séduire ?

Millenials : comment travaillent-ils - Les Nouveaux Bosseurs

La Génération Y se montre exigeante avec son environnement de travail. Et pour cause, 64% se disent satisfaits de celui-ci contre 80% en moyenne pour les générations précédentes. Nous avons réunis les 5 critères de choix des Millenials lorsqu’il s’agit de choisir une entreprise où évoluer.

L’équilibre harmonieux entre vie privé et vie professionnelle

Une grande partie des Millenials a vécu l’absence répétée de leurs parents durant leur jeunesse causée par des raisons professionnelles. Et c’est exactement ce qu’ils ne veulent pas voir se reproduire dans leur propre vie. Selon eux, le travail doit leur permettre de s’épanouir personnellement au même titre que le cercle familial ou les loisirs. La répartition de ces 3 facteurs doit donc se faire harmonieusement. 

La flexibilité et l’adaptabilité des postes de travail

Très attachés à leurs sources d’épanouissement, la Génération Y attend que l’employeur soit à l’écoute de ses besoins personnels. Et pour cause, un Millenial sur quatre désire une flexibilité des modes et horaires de travail par le biais du télétravail, le travail à temps partiel ou encore les horaires adaptables. L’objectif étant de respecter au mieux leurs obligations personnelles sans avoir le sentiment de perdre le contrôle sur leur vie. Ils attendent donc une grande confiance de la part de leur employeur qui leur laissera ainsi la liberté de gérer leurs horaires comme il leur plaira. 

Une Qualité de Vie au Travail optimale

La Génération Y porte une grande importance à l’aménagement de l’espace de travail. Elle souhaite s’y sentir bien et pouvoir évoluer au sein d’espaces détente et de travail “lifestyle” lui rappelant le sentiment d’être un peu “comme à la maison”. L’entreprise ne doit pas constituer un simple lieu de travail mais doit également s’axer vers la sociabilisation avec les collaborateurs, un lieu inspirant tourné vers la créativité mais aussi l’émulation des idées entre collaborateurs. Enfin, les Millenials portent une grande attention aux dispositifs mis en place pour améliorer leur hygiène de vie au quotidien. Sport, nutrition, développement personnel sauront les séduire puisqu’ils refusent de faire l’impasse sur leur bien-être au profit de leurs obligations professionnelles. 

Recherche de sens et de valeurs

Au delà de la réussite, les Millenials souhaitent savoir pourquoi ils travaillent et ce que cela leur apporte littéralement. Ils souhaitent se sentir en adéquation avec les valeurs de l’entreprise dans laquelle ils évoluent. Selon une étude réalisée par Deloitte, au moins un millenial sur deux n’envisage “aucune collaboration avec certains employeurs en raison des valeurs ou de la conduite de ces entreprises”. 

Un salaire à la hauteur du mérite

Vous vous en douterez, le salaire a également une place de choix dans les exigeances des Millenials envers leur entreprise. Selon l’étude réalisée par Cegos, la rémunération demeure la première motivation de travailler pour 64% de la jeune génération. Animée par de nombreux projets et passions, cette génération a indéniablement besoin de les assouvir grâce à cette ressource financière.

Diversité des missions

La Génération Y se définit comme “zappeuse”. Une attention toujours en mouvement qui nécessite d’être canalisée grâce à des missions diverses de courtes durées qui leur permettent de se renouveler en permanence et de ne pas développer de sentiments de lassitude

Un management responsabilisant

Si se plier à l’autorité n’est pas le fort de la Génération Y, elle est tout de même sensible à certaines formes de management. Ils souhaitent avoir à faire à un manager inspirant et responsabilisant, leur accordant une grande confiance. L’idée d’un mentor leur correspond totalement. Celui-ci leur transmettant l’envie d’évoluer qui viendra les élever intellectuellement. De cette façon, ils apprendront et d’évolueront professionnellement mais aussi personnellement en permanence.

Obtenir la reconnaissance de son travail

Les Millenials apporte une importance particulière à obtenir la reconnaissance de ses collaborateurs, qu’importe leur supériorité hiérarchique. Le plus important étant de sentir qu’ils ont un rôle particulier et qu’ils participent bel et bien à la réussite globale de l’entreprise. 

Comment augmenter leur fidélité professionnelle ?

Millenials : Comment les garder - Les Nouveaux Bosseurs

Comme nous l’avons vu plus haut, plusieurs choses peuvent donc être mises en place pour atteindre une meilleure rétention des talents de la Génération Y : 

  • Faire évoluer le concept de marque employeur vers celui de promesse employeur
  • Appréhender le management davantage comme un coaching ou un mentorat.
  • Communiquer au maximum en privilégiant les feedback sur le travail réalisé et les signes de reconnaissance. 
  • Permettre la flexibilité de l’aménagement des temps de travail. 
  • Fournir des expériences professionnelles personnalisées en les considérant comme de véritables collaborateurs et non pas comme de simples employés. 
  • Mettre en place des actions concrètes pour améliorer la qualité de vie au travail afin d’atteindre une santé physique et mentale optimale.