Loading...

Les recommandations en matière de nutrition émises par la Santé Publique au regard de tous les citoyens français ne sont pas si aisé à respecter au pied de la lettre. De nombreux facteurs peuvent venir interférer, notamment le milieu professionnel, dans lequel les employés n’ont pas forcément le contrôle sur leur hygiène alimentaire. État des lieux de l’alimentation en entreprise et solutions possibles.

Nutrition en milieu professionnel : état des lieux

En France, on constate que la majorité des travailleurs prennent 50% de leurs repas sur leur lieu de travail. Ces habitudes étant dues aux distances trop importantes avec leur domicile et le créneau restreint dédié à leur pause déjeuner. 

Nutrition : vue sur entreprise - Les nouveaux bosseurs

Ce grand nombre de repas en milieu professionnel fait donc de la nutrition en entreprise un véritable sujet de santé publique. Les employeurs doivent donc faire preuve d’une attention particulière. 

Pourtant, des progrès restent encore à faire en termes d’alimentation au travail. On constate en effet que les travailleurs français apprécient particulièrement le moment de la pause déjeuner. Notamment sur leur lieu de travail (56% déclarent que c’est un moment de détente et 77% y dédient plus de 30 minutes). Cependant, la qualité nutritionnelle peine à se faire une place de choix dans leur estime. La faute aux comportements parasites liés à la structure de l’entreprise et au rythme de travail. 

On constate en effet que 55 % des moins de 30 ans admettent avoir des pulsions de grignotages régulièrement [2]. On constate d’ailleurs une recrudescence de ce problème dans les grandes entreprises. Le grignotage en libre-service s’y fait très présent : 52% des salariés travaillant au sein d’entreprises de plus de 250 salariés y sont confrontés. Contre seulement 32% dans les entreprises de moins de 20 salariés.

Nutrition : distributeurs automatiques - Les nouveaux bosseurs

Pour le reste des repas, 59 % déjeunent régulièrement à la va-vite sans penser nécessairement aux quantités et à la qualité des aliments ingérés et 32 % feraient régulièrement l’impasse sur ce repas [3]. Bilan : 61% attribuent leurs difficultés à maintenir une bonne hygiène alimentaire au manque de temps et à des problèmes d’organisation.

Nutrition, quelles recommandations pour les entreprises ?

Le plan Santé au Travail 2016-2020 émet plusieurs recommandations sur lesquelles elles doivent oeuvrer en matière de nutrition :

  • La prévention : avec un dépistage facilité des maladies chroniques. Le diabète, l’obésité, ou les maladies cardiovasculaires, dont la causalité demeure en grande partie dans la nutrition. 
  • La mise en place d’actions concrètes pour assurer la qualité de vie au travail tout en assurant sa productivité.
Nutrition : mesure corpulence - Les nouveaux bosseurs

Pour y parvenir, le Plan Santé au Travail émet plusieurs recommandations dont :

  • Agir par la formation grâce à des experts du secteur de la diététique et de la nutrition. 
  • Informer et communiquer en interne avec des dispositifs variés et ludiques.

Nutrition saine : L’impact sur vos salariés

Les impacts des déséquilibres nutritionnels de vos salariés peuvent être nombreux. Ils justifient donc de porter une attention toute particulière à ce sujet. 

Les conséquences physiologiques sont nombreuses . Pour commencer l’apparition de nombreux troubles gastro-intestinaux, pouvant ainsi incommoder le salarié dans son travail et même provoquer son absentéisme. A plus long terme, l’apparition de maladies cardiovasculaires peuvent apparaître. Celles-ci étant dues au manque d’exercice physique et à une alimentation trop riche en sucres et mauvaises graisses. 

Sédentarité : femme fatigue - Les nouveaux bosseurs

Viennent s’ajouter les conséquences liées directement à la productivité du travailleur. Une alimentation trop riche en glucides ou des grignotages de sucreries trop fréquents par exemple. Celle-ci viendra impacter directement la performance intellectuelles des salariés. Ces aliments font monter le taux d’insuline dans le sang et épuisent les réserves d’énergie pour la digestion. Avec cette sur-production d’insuline, le cerveau sécrète alors les ’hormones du sommeil.” On ne s’étonnera donc pas de l’envie irrépressible de piquer du nez après un gros déjeuner/goûter. 

Quels bénéfices pour l’entreprise ?

Selon une étude publiée par le Bureau International du Travail, une alimentation déséquilibrée pourrait coûter jusqu’à 20% de la productivité de l’entreprise. Rééquilibrer l’hygiène alimentaire de vos salariés sera donc indispensable pour maintenir et même améliorer sa productivité. 

De plus, en adhérant aux engagements de la charte de progrès nutritionnel PNNS à destination des salariés, vous augmentez l’attractivité de votre entreprise et améliorez votre marque employeur. C’est d’ailleurs un critère de poids si vous souhaitez postuler à des classements tels que « Great place to work ».

Enfin, en matière de ressources humaines, les résultats sont unanimes. Un salarié avec une meilleure hygiène alimentaire et une activité physique régulière ressentira un bien-être supérieur et une réduction du niveau de stress quotidien. Conclusion : un employé heureux et en bonne santé résulte d’une plus grande productivité. S’en suivra alors une réduction de l’absentéisme ainsi que des dépenses de santé et deviendra plus fidèle à l’entreprise.

Quelles solutions aujourd’hui en matière de nutrition?

Chaque entreprise peut agir à son échelle. Si le budget dédié à ce poste se veut moindre, pensez malin. Adoptez des solutions faciles et peu coûteuses à mettre en place.

Le guide PNNS en entreprises a notamment publié plusieurs recommandations :

Pour les établissements avec cantine/cafétéria :

Nutrition : cafétéria - Les nouveaux bosseurs
  • Amélioration de la restauration collective :
    – Travail avec les cuisiniers s’appuyant sur une aide de diététiciens, mise à disposition de pains bis (pain 80).
    – Attention particulière à la disponibilité attractive et gustative de fruits et légumes.
    – Positionnement de l’offre de sel nécessitant un déplacement hors de la table de repas.
    – Réduction de la taille des sachets de sel.
    – Exclusion de boissons sucrées de l’enceinte de la restauration.
    – Amélioration de l’attractivité du service, limitation de l’accessibilité aux corps gras (beurre, mayonnaise, vinaigrettes…).
  •  Réflexion sur les types d’aliments disponibles à la cafétéria : disponibilité de fruits ou légumes de saison.
  •  Mise en avant, voire incitation par le prix pour des menus santé/plaisir et modulation du prix des produits proposés, de façon à inciter la consommation des plats/produits plus favorables pour la santé et à l’inverse dissuader celle des plats les moins favorables [4].

Pour l’aménagement des espaces collectifs

Nutrition : vitamine C - Les nouveaux bosseurs

Amélioration qualitative du contenu des distributeurs d’aliments et de boissons avec les sociétés chargées de leur gestion.

– Limitation des sodas sucrés et des aliments denses en énergie
– Renforcement de la disponibilité d’aliments favorables : fruits, petits légumes
– Mise à disposition de fontaines à eau

Pour lutter contre la sédentarité des salariés

Nutrition : sport - Les nouveaux bosseurs

Offre d’activité physique :
– Mise en œuvre d’un plan de déplacement d’entreprise favorisant la mobilité.
– Incitations diverses à utiliser les modes de déplacements actifs sur les trajets domicile-travail
– Mise à disposition de salles de sports et coach sportifs
– Mise en place d’une signalétique interne à l’entreprise pour inciter aux déplacements actifs durant le temps de travail (escaliers versus ascenseurs, par exemple).[4]

Intégrer un dispositif bien-être 360° pour une QVT optimale

Une alimentation saine c’est bien. Cependant, quand celle-ci est accompagnée par une activité physique quotidienne et d’un état psychique équilibré c’est mieux. Pourquoi donc ne pas créer un cercle vertueux au sein de votre entreprise ? Celui-ci permettra de constater des résultats optimal sur les investissements fournis en matière de qualité de vie au travail. 

Les Nouveaux Bosseurs vous offre des solutions clés-en-main avec un concept 360° axé autour du bien-être ludique et innovant.

Au programme :
– Ateliers nutrition saine
– Séances de coaching sportif inspirées des dernières tendances bien-être
– Développement personnel autour de talk et d’atelier DIY

Notre valeurs ajoutée ? Nous nous entourons uniquement d’experts dont l’approche du bien-être se veut moderne et holistique. Solution la plus efficace pour susciter l’intérêt et la motivation de tous vos collaborateurs. 

[1] Enquête Ideal Meal sur les habitudes alimentaires, réalisée par Edenred, avril 2016.[2] Etude annuelle Santé et Bien-être des salariés, Malakoff Médéric 2016.
[3] Enquête sur les habitudes de vie des jeunes qui les exposent au surpoids et à l’obésité, enquête réalisée pour Doing Good Doing Well par Ipsos / Logica Business Consulting, 2015.
[4] https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/09012013-GUIDE-PNNS-entreprises-DER.pdf